Interview Power Plate

Professeur Alain Pigné, gynécologue

Le point sur certaines idées reçues autour de la Power Plate et de ses risques en gynécologie

Le stérilet peut se déplacer :

FAUX : Après avoir été placé par le gynécologue, le stérilet se déplie à l’intérieur de la cavité utérine et il ne bouge plus. Mais il est préférable d’attendre au moins 48heures après la pose du stérilet pour grimper sur la Power Plate. Pendant ce laps de temps, il arrive que la patiente ressente un certain inconfort abdominal et, dans ce contexte, la pratique de la Power Plate ne serait pas agréable.

Les prothèses mammaires risquent d’être endommagées :

FAUX : Quel que soit leur contenu - sérum physiologique, gel de silicone-, les prothèses mammaires sont compatibles avec l’utilisation de la Power Plate. A une condition, incontournable, valable également lorsque l’on pratique certains sports comme l’équitation, le VTT ou le ski: ne pas oublier de porter un soutien - gorge efficace. Mais, afin qu’on ne puisse pas établir de relation entre un éventuel déplacement des prothèses et la Power Plate, mieux vaut ne pas utiliser cette machine dans les jours qui suivent l’intervention chirurgicale. Le délai raisonnable : trois à six mois.

La Power Plate  favoriserait la  ptôse des fortes poitrines :

FAUX : Comme pour les prothèses mammaires, une seule précaution : le port d’un soutien-gorge qui maintienne parfaitement bien les seins. Et pas de crainte que les fortes poitrines deviennent encore plus imposantes à cause de l’impact que la Power Plate pourrait avoir sur les pectoraux car les seins n’ont aucun lien avec ces muscles, la glande mammaire ne tenant que sur un tout petit muscle, le peaucier du cou .Inversement, les femmes qui n’ont pas beaucoup de poitrine seront déçues par la Power Plate qui renforcera les pectoraux mais n’apportera aucune augmentation de volume aux seins.

Effets bénéfiques de la Power Plate dans le domaine gynécologique

D’une façon générale, on peut affirmer que la Power Plate, comme toute activité physique sportive, est bénéfique, aussi bien pour l’homme que pour la femme. Rappelons que le lien entre la pratique d’une activité sportive et la diminution des risques de cancer, de maladies cardio-vasculaires, de démence et, chez la femme, d’ostéoporose, a été scientifiquement mis en évidence.

En ce qui concerne les bénéfices spécifiques de la Power Plate dans le domaine gynécologique, on peut souligner l’amélioration de la fonction ovarienne chez les femmes pubères. En effet, les troubles de l’ovulation étant souvent liés à un surpoids, la Power Plate peut aider à retrouver un poids normal, en participant à la diminution de la masse grasse.

Quant à la femme qui est en période de péri- ménopause et qui souffre d’embonpoint, elle ne peut, elle aussi, que trouver des avantages à l’utilisation de la Power Plate car celle-ci va lui permettre d’atténuer son surpoids. Et on sait aujourd’hui que l’apparition de certaines pathologies lourdes, comme le cancer du sein, peut être favorisée par des kilos superflus. 

Précautions d’emploi de la Power Plate

Pendant la grossesse :

Pas question de vibrations pour la femme enceinte!

Après une grossesse :

L’utilisation de la Power Plate dépend de la qualité du périnée. Il semble sage de respecter un délai de trois mois après l’accouchement pour envisager d’utiliser la Power Plate. A ce moment-là, on fait vérifier par une sage-femme ou par un kinésithérapeute formé à la rééducation périnéale, l’état du périnée. S’il est bon, feu vert pour la Power Plate ! Mais si le périnée est relâché, il faut entreprendre une rééducation avant de songer à la Power Plate (il serait d’ailleurs intéressant de lancer une étude afin de voir si la Power Plate ne peut pas contribuer à retonifier le périnée). Pourquoi de telles précautions? Parce qu’il y a risque de fuites urinaires et de descente d’organes si on demande à la Power Plate de tonifier les abdominaux, tandis que le périnée n’est pas en  parfait état.

Après une chirurgie de la paroi abdominale ou toute intervention portant sur la statique pelvienne (incontinence urinaire et fécale, descente d’organes) :

Pas de Power Plate pendant les trois à six mois suivant l’opération. 

 

 

Peut-on faire de la Power Plate après une césarienne ?

Pr Alain Pigné Gynécologue

« Pour une patiente qui aurait subi une césarienne, si le périné n'a pas souffert, surtout si la césarienne a été effectuée sur rendez-vous, je ne vois aucune contre-indication à reprendre la Power Plate comme après d'autres chirurgies, dans un délai résonnable de 8 semaines le temps de la cicatrisation. »

« Pour tout ce qui serait chirurgie de la statique pelvienne, là je demanderais un peu plus de temps pour que tout soit bien cicatrisé avant de réutiliser la Power Plate. »

 

Efficacité de la Power Plate dans la prévention de l’ostéoporose

Pr Alain Pigné Gynécologue

« Les premières études ont été une étude allemande et une étude anglaise qui ont porté sur des sujets sains. Et il y avait deux groupes, un groupe soumis à rien, un groupe contrôle et un groupe soumis justement à des plateformes vibrantes et à des exercices de résistance. Le groupe qui était stimulé avait vu sa masse osseuse conservée, les vibrations étaient capables non seulement de limiter la perte osseuse chez les femmes ménopausées, mais encore d’améliorer, donc c’était un des moyens de regagner la perte osseuse. »

« Donc on peut dire actuellement que dans la prise en charge de la prévention de l’Ostéoporose et même si on veut aller plus loin dans la prise en charge thérapeutiques de l’ostéoporose, proposer une solution qui soit sans effet secondaire, applicable à tout le monde, on peut inclure maintenant Power Plate. »

 

Peut-on faire des massages sur Power Plate quand on est enceinte ?

Dr Bailleul, médecin référent Power Plate

« Je pense que ce serait considérer que les vibrations ne se propageront pas au delà des bras ou des jambes "massées", ce qu'on ne sait absolument pas ( surtout pour les jambes, un peu trop proches du bas du ventre à mon goût...)

En plus on sait que les "massages " Power Plate, augmentent le flux sanguin dans les parties massées donc diminueront l'apport sanguin au fœtus.

Donc DANS LE DOUTE, NE PAS FAIRE pour éviter un accouchement prématuré ou la transmission des vibrations au fœtus ou la diminution de son irrigation sanguine. »